Résidence seniors et crèche : un projet ambitieux

Vue du futur projet rue Jules-Vallès

La construction d'une résidence-services pour les seniors, non médicalisée, a commencé au mois d'octobre 2020, avenue Jules-Vallès au centre-ville. Au rez-de-chaussée de cet équipement, la ville prévoit une crèche de 80 berceaux, combinant un multi-accueil de 20 places et une crèche collective de 60 places.

C’est une résidence-services seniors de 100 logements qui devrait voir le jour sur la ville en 2023. Le promoteur UNITI construit ce nouvel équipement, qui sera intergénérationnel : à l’accueil des seniors, géré par l’entreprise Aquarelia, se joint une crèche municipale dont le fonctionnement sera assuré par la ville.

Au quotidien, les seniors (de plus de 75 ans, autonomes ou semi-autonomes, qui ne souhaitent plus vivre dans leur logement) accueillis dans la résidence-services bénéficient notamment de la présence de professionnels de santé (médecin, infirmière, pédicure, kiné...).

  • “Dans une Résidence-services seniors, chacun est acteur de sa vie et profite à son rythme des services proposés, explique Stéphane Oria, PDG du groupe UNITI Habitat et président du groupe Aquarelia. Les contraintes du quotidien sont gérées par le personnel et les résidents n'ont plus qu'à se soucier de leurs loisirs personnels. En optant pour un hébergement dans une résidence-services seniors, les retraités peuvent profiter d’un cadre de vie sécurisant et convivial, tout en gardant leurs habitudes de vie."

 

  • Cette résidence devrait par ailleurs générer une vingtaine d’emplois sur Savigny-le-Temple. Cette dernière proposera de nombreuses activités : restauration sur place, sorties, yoga, gym douce… Mais aussi des services “à la carte” : ménage, blanchisserie, petits travaux.

 

Une crèche qui rassemblera deux structures de la ville

 

  • “Il s’agit de renforcer l’offre de services sur la ville et d’être au plus près de la demande des habitants, souligne Cathy Bissonnier, adjointe au maire à l’urbanisme. La crèche, un équipement public, correspond à une attente des Savigniens”. D’une capacité de 80 berceaux, la crèche rassemblera au sein d’un même bâtiment les places des accueils de Dolto (20 places) et de Désirée-Clary (60 berceaux).

 

  • “Elle permettra de répondre au manque de surface actuel d’un de ces équipements, rebondit Oriane Chesnais, conseillère municipale déléguée à la petite enfance. Ce nouvel accueil se rapproche du centre-ville, plus près des services et des pôles de transports. Il aura tous les atouts nécessaires : une grande salle de motricité, un jardin partagé, de l’espace…”