Le pavillon du Cérès

Le pavillon du Ceres

Un pavillon transformé en bâtiment basse consommation

Construit en 1960, le pavillon disposait de nombreux atouts, mais avait l’inconvénient d’être une vraie « passoire thermique ». Il a été rénové en 2013 et 2014 suivant les critères des bâtiments basse consommation. Ainsi, la ville a obtenu le soutien de l’Union européenne (programme FEDER), de la région Île-de-France et du département de Seine-et-Marne. Fortement isolé et doté d’une toiture végétalisée, il permet aussi de limiter les effets de la canicule. Pompe à chaleur et panneaux photovoltaïques suppriment toute consommation d’énergie fossile et produisent même de l’électricité. En cinq ans, la production d’électricité solaire dépassait  21500 kWh.

Conserver les parties les plus intéressantes

Le pavillon d’origine est typique des pavillons modernes du début des années 1960. L’entrée, le sous-sol, la façade Est, la bibliothèque, tout en bois et le papier peint ont été conservés, ainsi que de nombreux rangements.

Favoriser la conservation de la biodiversité cultivée d’Île-de-France

Le pavillon possède un sous-sol, où sont conservées les graines nécessaires aux productions légumières de la ville, parmi lesquelles une grande partie de variétés régionales. Mais la partie la plus visible est sa serre de semis, une véranda de 140 m², qui entoure le pavillon sur ses façades est et sud. Elle permet la production de plants de variétés locales dans des conditions avec un rendement élevé. Adossée au pavillon, elle assure un tampon thermique et offre un accès de plain pied aux salles.

          

salle de réunion
ceres et potager vu du clocher
randomness