Le jardin-potager

Le potager

Aménagé en 2006, le jardin-potager est l’un des plus grands de l’Île-de-France. Il a été réaménagé sur l’emplacement du potager historique. L’ensemble s’étend sur 1,5 hectare. L’ancien mur a été maintenu sur sa partie nord, ce qui en fait un excellent support pour la culture de rosiers grimpants, du temps de  l’Institut Gustave Roussy, auxquels se sont ajoutés des pêchers de Montreuil, qui bénéficient d’une exposition plein sud.

On y trouve aussi un bosquet comestible, un potager d’agrément, une « corne d’abondance » avec des fruitiers sauvages et une parcelle entourée de haies fruitières, pour donner de nouvelles idées d’aménagement aux jardiniers.

Outre les rosiers grimpants, la part ornementale et paysagère est aussi introduite par les parcelles de plantes aromatiques et médicinales, l’installation des collections d’iris d’Île-de-France, issus du parc floral de Paris et de saules-osier de la vallée du Morin, avec le concours du musée de Seine-et-Marne.

Une autre spécificité du potager est l’importance accordée aux arbres, plantés et formés de manière différenciée suivant les espaces, ce qui lui donne du volume et en accroit le sentiment de bien-être. Les recherches en agroforesterie ont de plus démontré combien l’arbre fruitier peut être favorable aux cultures potagères. Le potager compte ainsi  plus de 80 arbres en dehors des saules-osiers, dont 67 de collection, dont certains très rares (pêcher Neige, cerisier Antoine Nomblot, pommier Savignien, etc..).

Sa gestion est répartie le chantier d’insertion PIJE – ADSEA77, dont le partenariat existe depuis la création du potager et l’équipe de maraîchers-arboriculteurs de la ville, créée en 2019.

Des parcelles sont aussi réservées aux adhérents des centres sociaux de la ville, aux centres de loisirs et à la petite enfance. Des « handi-jardins » offrent aux personnes à mobilité réduite la possibilité de jardiner.