Histoire de Savigny-le-Temple

Savigny-le-Temple a été domaine royal, a connu l'époque des templiers, puis des hospitaliers.

En 1800, le général Bernadotte acquiert le domaine pour son épouse Désirée Clary et c'est une nouvelle page de l'histoire de Savigny qui s'écrit.

Aujourd'hui, Savigny-le-Temple est devenue la plus importante ville de Sénart, mais elle a grandi sans perdre son naturel.

De Sabiniacum à Savigny

La plus ancienne mention écrite où figurerait une allusion au patronyme de la commune (Sabiniacum potesta) daterait de 986. Dans les pays de langue d'Oïl (origine du mot "oui") le français subit de grandes transformations et la terminaison latine en "niacum" se transforme en "gny".

On peut penser que Sabiniacum représentait la possession d'un certain Sabin (en latin Sabinus), nom sans doute très répandu à l'époque.

Mais c'est probablement dès la période gallo-romaine, vers les IIIème et IVème siècles de notre ère, qu'a débuté la mise en valeur du territoire de Savigny, avec l'installation des premières populations sédentaires.

Savigny, commanderie templière

Au dixième siècle, époque des grands défrichements et des premières "villes nouvelles", Savigny devint domaine royal après la conquête franque, et ses deux hameaux, Noisement et le Plessis, sont sans doute les plus anciens établissements de la région, les premières mentions de Noisement et du Plessis datant respectivement de 1195 et 1146.

Au retour de la deuxième croisade, Louis VII, pour récompenser l'ordre militaire des Templiers de sa conduite en Terre sainte, décide de donner aux Templiers, en 1149, sa terre de Savigny-sur-Melun avec toutes ses dépendances.
La charte de donation est conservée aux Archives nationales.

Le suffixe "Le Temple" qui fait allusion à cet épisode permet de distinguer Savigny-le-Temple des 24 autres Savigny existant en France.

Propriété des Chevaliers de l'Ordre de Malte

Après l'arrestation des Templiers en 1307, les possessions de Savigny-le-Temple passent aux Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, puis aux Chevaliers de l'Ordre de Malte. Avec la Révolution, Savigny rentre dans le domaine public.

Sous l'égide des Clary

Plus tard, en 1800, le général Bernadotte acquiert le domaine de la Grange pour son épouse Désirée Clary, dont on connaît la destinée, et construit une grande bâtisse sur l'emplacement de l'ancien château ruiné.

Devenue reine de Suède après 1815, Désirée Clary cède le domaine à son frère Nicolas en 1823.

Son neveu, François-Jean, Comte Clary, hérite du domaine en 1846 et fut longtemps sénateur et maire de Savigny. Il y mourut en 1889. Sa femme, la comtesse Clary, née Sidonie Talabot, céda à la commune, en 1906, son école de filles dont le bâtiment existe toujours au vieux bourg de Savigny.

Depuis, le domaine de la Grange eut des fortunes diverses dont la dernière en date est la fermeture,en 1998, de l'annexe de l'Institut Gustave Roussy, fondation mondialement réputée dans le domaine de la cancérologie.

La mairie et son histoire

Le bâtiment communal est connu à partir de 1842. Le conseil municipal acquiert la maison de M. Hanat, ancien instituteur. Y sont installés le logement de l'instituteur, l'école et la mairie. C'est aujourd'hui la pharmacie du Bourg. La population savignienne regroupait 579 habitants.

En 1948, les services municipaux sont tranférés dans l'immeuble de M. Mequer, devenu mairie annexe du Bourg en novembre 1985. Savigny-le-Temple compte alors 706 habitants.

Depuis 1973 et la création des villes nouvelles - dont Sénart - la commune de Savigny-le-Temple se développe. Les services s'étoffent et certains sont installés dans des locaux préfabriqués. Des équipements sportifs et culturels sont créés.

La construction d'une nouvelle mairie est décidée. L'Hôtel de Ville est inauguré en novembre 1985, par Gaston Deferre.

"Grandir, mais sans perdre son naturel"

Au cours de plus de quinze siècles, la vocation de ce terroir s'est maintenue et confirmée avec la création de l'agglomération nouvelle de Sénart en 1973, puis celle de Grand Paris Sud en 2016.

Hier petit village briard de 783 habitants, Savigny-le-Temple compte aujourd'hui plus de 30 000 habitants. Elle est ainsi la 5ème ville de Seine-et-Marne, la 3ème de l'agglo Grand Paris Sud et la 1ère du territoire de Sénart en importance démographique.

Ainsi, la nature initiale, les bois, les landes, les étangs des débuts de notre ère sont aujourd'hui transformés en une nature ordonnée où le caractère moderne des exploitations agricoles et la création des zones d'habitat dans des distributions proches de celles de leur conception originelle, constitue un cadre où s'affirme toute la qualité d'un mode de vie différent de l'agitation urbaine.

Le citadin perçoit d'emblée un certain climat de calme et de simplicité qui se dégage de ces agglomérations qui prétendent changer la ville pour mieux changer la vie.

La transformation du vieux terroir rural en une ville a le souci de ne pas étouffer la nature, mais de l'adapter à sa vocation nouvelle. Une autre façon d'exprimer la devise de Savigny-le-Temple.