Communiqué de presse : l'illusion de l'école de la confiance

Communiqué de presse : l’illusion de l’école de la confiance !

4 jours après la rentrée : 3 classes sont fermées par l’Éducation nationale à Savigny le Temple !

Savigny-le-Temple est une ville où existent 2 quartiers politique de la ville dans lesquels les besoins éducatifs sont importants. On y retrouve 3 groupes scolaires sur les 11 que compte la commune et plus du tiers des 4000 enfants scolarisés le sont dans ces établissements. Pourtant, la ville n’est pas respectée par l’État, qui vient d’annoncer la fermeture de 3 classes supplémentaires.

Bien que la ville de Savigny-le-Temple s’engage fortement dans l’intérêt des enfants (rentrée en toute sécurité, poursuite des apprentissages pendant l’été), le Gouvernement, lui, nous illusionne sur l’« école de la confiance ».

Alors que les caractéristiques sociodémographiques de la commune exigeraient un renforcement des moyens pour permettre dans certaines écoles un double niveau de CP à 15 élèves ou sinon la possibilité d’avoir deux professeurs par classe, ce qui correspond à la demande récurrente de la ville d’être classée en REP +, le Gouvernement fait le choix d’une gestion purement comptable, et ce au détriment des élèves. Inexplicable après cette période de crise sanitaire que nous venons de vivre !

Le choix est fait ! Celui de la comptabilité – de la diminution des moyens au détriment de l’apprentissage et de l’éducation de nos enfants !

Un manque de respect pour nos enfants !

En effet, si le nombre d’élèves dans certaines classes est en deçà de la moyenne académique, cette seule lecture comptable est inopérante. Pour favoriser l’égalité des chances, exprimée par le Président Macron lors de son discours sur la République, la cohérence voudrait que les moyens de l’Éducation nationale attribués à la commune se fassent au bénéfice des élèves, et répondent aussi bien aux besoins globaux de la commune qu’aux besoins particuliers de chaque école.

En ce sens, la décision de l’Éducation nationale de fermer 3 classes sur la commune, quelques jours après la rentrée scolaire, relève d’un manque flagrant de respect pour les élèves, leurs parents, les enseignants, les services municipaux et les élus de la République qui œuvrent au quotidien pour permettre aux enfants de disposer de la même égalité des chances.

L’école de la confiance ne peut pas se résumer à de simples annonces, elle doit se traduire dans les faits.

randomness