Communiqué de presse : FO ou le mépris du service public !

L'accès à une éducation de qualité est l'une des priorités de la ville de Savigny-le-Temple. C'est le sens de l'action que nous mettons en oeuvre nous - parents, élus, agents de la collectivité et de l'éducation nationale - au profit exclusif de nos enfants.

 

Cela se traduit par des objectifs clairs pour les agents qui interviennent dans nos 11 groupes scolaires et qui répondent aux besoins de nos enfants et de leurs parents :
 

  • Assurer un bon accueil aux enfants dans nos établissements scolaires,
  • Proposer un service de restauration de qualité,
  • Former les professionnels à une pédagogie adaptée aux besoins de nos enfants,
  • Offrir un panel d’animations diverses et variées permettant aux enfants de s’épanouir,
  • Offrir un service d’accueil périscolaire de 7h à 19h pour permettre aux parents qui travaillent d’avoir une solution de garde

Afin de concourir à la bonne réalisation de ces objectifs, la municipalité œuvre de façon volontariste par la mise en place de :

Un projet éducatif en direction de nos enfants,
3 élues dédiées à la politique éducative et périscolaire en lieu et place d’une seule dans le précédent mandat,
22 directeurs au sein des 11 groupes scolaires pour s’assurer de la bonne réalisation de ces objectifs, réunis en séminaire le 31 août dernier pour préparer la rentrée,
50 agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles pour encadrer nos enfants pendant la pause méridienne,
Recrutements d’auxiliaires de vie scolaire pour les enfants en situation de handicap. Compétence qui relève de l’Etat et que la ville pallie,
Plus de 100 animateurs, dont la très grande majorité est titulaire, pour s’occuper de nos enfants durant les temps périscolaires. 10 recrutements supplémentaires depuis la rentrée et 16 en cours de recrutement,
Financement, pour les agents volontaires, d’une préparation au concours d’animateurs en interne,
90 agents de restauration pour assurer un service de restauration de qualité,
Financement de 10 stages BAFA par la ville pour former nos agents,
Financement pour tous les directeurs du BAFD financés par la ville,
Investissement de 2 000 € dans des malles pédagogiques pour offrir à nos enfants des activités variées (cuisine, jeux de société et jeux éducatifs, modelage ou encore jardinage),
Mise à la disposition des directeurs de différents documents pédagogiques pour varier les animations proposées à nos enfants,
Veillées pour une centaine d’enfants l’été dernier,
Accès et sensibilisation au nouveau musée numérique de l’Espace Prévert.

Par ailleurs, en raison de la crise de la COVID-19, nous exigeons de la part de nos agents l’application stricte des différents protocoles sanitaires afin de respecter les règles de distanciation, la désinfection des points contacts, le non-brassage des différents groupes d’enfants, des sens de circulation et le port du masque. Nous avons conscience de la charge de travail supplémentaire et nous travaillons pour l’alléger. Il faut protéger chacun, protéger nos enfants.
Dans ces conditions, le préavis de grève déposé par le syndicat FO, sans négociations préalables avec l’autorité territoriale, et sans le soutien des syndicats Sud et CFDT, apparaît au mieux comme une incompréhension de leur part, si ce n’est du mépris envers le service public.

Ce vendredi 9 novembre, la collectivité a pris toutes les mesures nécessaires pour maintenir et assurer l'accueil périscolaire et la restauration de vos enfants dans de bonnes conditions.

randomness