Menus et restauration scolaire

restauration scolaire

Après une concertation avec les représentants des parents d’élèves, la ville sert désormais dans toutes les cantines, des repas de meilleure qualité, avec une composante (élément) en moins, comme beaucoup de communes en France.

Mieux manger à la cantine

Depuis la rentrée des vacances d’automne, les élèves bénéficient des menus à 4 composantes (un plat principal, une garniture, un produit laitier et une entrée ou un dessert), basés sur l’évolution des habitudes alimentaires. Pour effectuer le passage de 5 à 4 composantes, il y aura :

  • soit la « suppression » de l’entrée
  • soit le remplacement de l’ensemble fromage + dessert par un dessert lacté

Le principe est donc de proposer moins de plats tout en conservant les mêmes quantités servies qu’autrefois, dans le but de permettre aux enfants de manger mieux. Pour que les enfants mangent tous à leur faim, les quantités des repas commandés ont été augmentées pour permettre de resservir ceux qui le souhaitent.

Cette nouvelle formule à pour objectif d’améliorer la qualité des éléments du plateau repas, notamment en proposant des viandes racées labellisées françaises et des poissons issus de la pêche durable. Sans oublier que 20% (25% l’an prochain) des aliments proviennent de l’agriculture biologique (AB). Ainsi, la ville ne désir pas faire des économies en utilisant ce nouveau menu, puisque l’argent de la composante supprimée est réinvesti dans la qualité d’un autre élément.

Les repas à 4 composantes sont étudiés par le GEMRCN (NDLR : Groupement d’Etude des Marchés en Restauration Collective et de Nutrition), ce qui permet aux enfants de manger suffisamment car les quantités – appelées grammages – sont prévues et imposées en fonction des besoins des enfants. Grâce à cette étude, la formule d’un repas à 4 composantes permet de privilégier la qualité à la quantité.

L’autre avantage, non négligeable de ces nouveaux menus, est qu’il y a moins de gaspillage alimentaire et une réduction nette des déchets. De plus, les barquettes en plastique ont été remplacées des par des barquettes biodégradables. Cette démarche s’intègre donc dans L’Agenda 21 de la ville.

Quelques chiffres clés :

  • 400 grammes par enfant et par repas, c'est le bon grammage à appliquer
  • 135 grammes d’aliments sont en moyenne jetés avec un menu de 5 composantes alors qu'avec 4 composantes, c'est 85 GRAMMES qui sont désormais mis à la poubelle
  • 260 personnes encadrent le temps du midi dans les cantines, plus 45 ATSEM
     
  • 8,60 €, c'est le coût d’un repas pour la ville (comprenant les frais de personnel en cuisine et l’encadrement des enfants )
  • Le coût d’un repas pour les parents (en fonction du quotient familial et du nombre d’enfants) est de minimum 1,10 € et maximum 6,95 €

Questions/réponses

Voici un question-réponse qui répond aux principales interrogations des parents :

1. En quoi les repas servis sont-ils plus sains ?

Les nouveaux repas proposent des viandes labellisées et des poissons issus de pêche durable (les viandes et les poissons reconstitués sont interdits). De plus, depuis le 5 novembre, 20 % des composantes des repas sont bio et l’an prochain, cela sera 25 %.

2. Pourquoi être passé d'un repas de 5 à 4 composantes ?

La ville souhaite suivre cette tendance qui est devenue nationale. Cette formule correspond aux besoins de l’enfant et à son équilibre alimentaire sur une semaine. Le travail avec les nutritionnistes et le grammage global est identique à celui des autres communes en France. Cela permet aussi de réduire le gâchis alimentaire qui n’est pas la raison première, mais la conséquence de ce choix.

3. Comment rassasier les enfants qui ont encore faim ?

Les quantités des repas commandés ont été augmentées pour permettre de resservir ceux qui le souhaitent sur demande.

4. L’avis des enfants sur la qualité des menus est-il pris en compte ?

Les responsables de restauration vont réaliser des sondages réguliers afin de recueillir l’avis des enfants sur les plats servis. Les élèves pourront alors se livrer plus souvent sur leur niveau de satisfaction, bien sur, toutes leurs remarques sont les bienvenues.

5. Pourquoi le prix est-il identique et non réduit ?

L’augmentation de la qualité a un coût. Cette augmentation est compensée par le passage de 5 à 4 composantes, qui ne réduit pas le grammage global du repas. L’objectif est de privilégier la santé des enfants selon les recommandations du GEMRCN pour lutter contre l’obésité et la malnutrition.

6. Pourquoi les repas sont-ils plus respectueux de l'environnement ?

Cette démarche s’intègre dans l’Agenda 21 de la ville, grâce :

  • au remplacement des barquettes en plastique par des barquettes 100% biodégradables
  • à la réduction du gaspillage alimentaire avec le passage aux 4 composantes au lieu de 5
  • au développement de l’agriculture biologique de proximité avec des circuits courts de distribution (moins de 150 kilomètres).

7. Et les menus végétareins dans tout ça ?

Une solution a été mise en place pour les plats uniques : les légumes sont préparés séparément de la viande. Par exemple, si le plat unique est un hachis parmentier, la purée de pommes de terre est cuisinée séparément de la viande, pour pouvoir être servie seule.

8. Comment conculter les menus ?

Les menus et informations sur les allergènes sont consultables sur le site internet bonapp.elior.com et sur l’application mobile « bon’App ». Il vous faut créer un compte utilisateur pour connaître précisément le menu du groupe scolaire de votre enfant.

9. Est-il possible de venir goûter les repas à la cantine ?

Oui, les parents ont la posibilité de venir manger à la cantine pour tester la restauration scolaire, sur inscription. Le parent sera accompagné d'un élu ou d'un technicien de service pour des raisons de sécurité.

10. Est-ce que les menus évoluent selon l'appréciation/les remarques des enfants ?

Oui, régulièrement, la ville et les responsables de la cuisine centrale d'Elior se réunissent pour ajuster les menus et leur composition selon les remarques des enfants.

Contact

Si vous souhaitez nous poser une question ou nous faire part d’une remarque

Lire le dossier du journal La Feuille de Savigny du mois de décembre 2018.

En vidéo

Reportage 1/3 : Mieux manger à Savigny-le-Temple

Reportage 2/3 : Mieux manger à Savigny-le-Temple

En vidéo: 
Reportage 2/3 : mieux manger à la cantine à Savigny-le-Temple
Fichiers à télécharger : 
Contact: 

Tous les menus scolaires et les informations sur les allergènes sont sur le site internet bonapp.elior.com ou sur l'application Smartphone bon'App (sous réserve de la création d'un compte utilisateur).

randomness