Déneigement : les réponses aux principales questions lues sur les réseaux sociaux

Ce mardi 22 et mercredi 23 janvier, un épisode neigeux a déposé une couche de neige d'environ 7 cm sur la commune. Les 40 agents des services techniques de la ville se sont mobilisés pour déneiger et saler les routes, de jour comme de nuit.

Voici les réponses aux principales questions lues sur les réseaux sociaux.

Dans quel ordre de priorité sont déneigées/salées les rues de Savigny ?

Les équipes interviennent selon la météo : un salage préventif est systématiquement réalisé à l'annonce d'un épisode neigeux. Ensuite, les équipes sont mobilisées à la tombée des premiers flocons (pas avant pour ne pas gâcher du sel et mobiliser une équipe pour rien).

A la tombée de la neige :

1. En tout premier : les axe primaires sont dégagés (arrêts de bus, trajets des bus et des secours, bâtiments publics, commerces, grands axes piétons)

2. Ensuite, les axes secondaires sont traités (rues pavillonnaires, lotissements, trottoirs secondaires, impasses...)

Tant que la neige tombe, la priorité est donnée aux axes primaires. Uniquement quand les axes primaires sont sécurisés, les équipes s'occupent des axes secondaires. Pour cet épisode neigeux, les axes secondaires ont commencé à être traités mardi à partir de 17h.

A savoir : quand la neige tombe, la priorité est de déneiger la chaussée (retirer la neige accumulée sur la route) et pas encore de la saler, car avec le passage des véhicules la neige se transforme en glace. Par ailleurs, le sel sera d'autant plus efficace sur une chaussée dégagée.

A savoir pour l'usage du sel (la mairie utilise uniquement du sel) : les effets actifs du sel sont démultipliés avec le passage des véhicules. Plus les véhicules circulent sur une route salée, plus le sel agira. Donc dans les axes secondaires, le sel met bien plus de temps à agir (ce qui parfois donne l'impression que cela n'a pas été salé).

Aujourd’hui, toutes les communes cherchent à doser correctement les quantités de sel utilisées lors des épisodes neigeux pour des raisons d’impact financier et d’impact environnemental sur le sol, l’eau, la flore et la faune.

Pourquoi le quartier du Bourg semble ne pas avoir été (suffisamment) déneigé ?

Le quartier du vieux bourg est constitué principalement d'axes secondaires (peu de rues concernées par le passage des bus), pourtant plusieurs passages ont été effectués mardi, dans la nuit de mardi à mercredi, et mercredi dans la journée. Par ailleurs, les rues y sont étroites et nos véhicules de déneigement ne peuvent pas y circuler. Seul le petit tracteur équipé d'une lame de déneigement peut y passer et le reste est effectué par des agents à pied et en voiturettes.

Pourquoi les petites rues et impasses ne sont pas déneigées ?

Les petites rues étroites ne permettent pas aux poids lourds d'y circuler, et parfois les voitures stationnées restreignent encore la largeur disponible. Les impasses font parties des axes secondaires, traitées après que les autres voies soient sécurisées.

Lire l'article "Neige et verglas : la ville mobilisée"

randomness